Tabagisme ou santé bucco-dentaire

Adopted by the FDI General Assembly September, 1996 in Orlando, United States
Revised September, 2008 in Stockholm, Sweden
Download PDF

Une bonne santé bucco-dentaire et le tabagisme quelle qu’en soit la forme ne vont pas de pair. L’utilisation du tabac est nuisible à la santé générale, car c’est une cause courante d’accoutumance, de maladie évitable, d’invalidité et de décès. L’utilisation du tabac conduit à des risques accrus de cancer bucco-dentaire, de parodontopathies et autres affections buccodentaires graves et il a, en outre, un effet nuisible sur le résultat des soins bucco-dentaires.

Les données actuelles ont montré que de brèves communications, des conseils sensés, une documentation de soutien et un suivi donnés par des professionnels de santé bucco-dentaire avaient une influence considérable sur l’utilisation par les patients des produits liés au tabac. Aider les patients à ne plus utiliser de produits tabagiques est l’un des plus importants services que les professionnels de santé bucco-dentaire peuvent offrir à leurs patients pour la santé générale de ceux-ci et c’est également un comportement professionnel et déontologique obligatoire.

La Fédération Dentaire Internationale soutient avec force et encourage toutes les activités destinées à empêcher l’initiation, à réduire la consommation et à contrôler la fumée ambiante provoquée par les produits liés au tabac. La FDI appuie et encourage tous les articles de la Convention cadre pour la lutte antitabac de l’OMS (CCLAT de l’OMS).

La FDI exhorte ses Associations Membres et tous les professionnels de santé à :

  • Prendre des mesures décisives pour réduire la consommation du tabac et l’accoutumance à la nicotine chez le grand public ;
  • Incorporer à leur exercice quotidien des conseils et des services pour cesser de fumer ;
  • Incorporer une formation et un enseignement portant sur le tabagisme à tous les programmes d’enseignement universitaire et post-universitaire et d’éducation dentaire ;
  • Soutenir activement la mise en place de la CCLAT de l’OMS ;
  • Appliquer les principes définis dans le Code de pratique de lutte antitabac pour les organisations professionnelles de santé bucco-dentaire ;
  • Être un modèle pour les patients et le grand public en n’utilisant pas eux-mêmes de produits tabagiques ; et
  • Participer aux programmes nationaux menés dans leur pays.
Science Committee

Share it