Santé bucco-dentaire et Qualité de vie

Adopted by the FDI General Assembly September, 2015 in Bangkok, Thailand
Download PDF

Contexte

La santé bucco-dentaire est étroitement liée à la santé générale et à la qualité de vie (QV) des personnes, car elle affecte leurs fonctions orales et leurs interactions sociales. Par exemple, les caries dentaires peuvent entrainer une mauvaise mastication, un déclin de l’appétit, des problèmes de sommeil et de mauvaises performances scolaires ou professionnelles. Les méthodes traditionnelles d'évaluation de la santé bucco-dentaire et des besoins en soins se basent principalement sur des indicateurs cliniques. Or ces indicateurs ne prennent pas nécessairement en compte les aspects fonctionnels et psychosociaux de la santé bucco-dentaire, et ne coïncident pas toujours avec la perception et les préoccupations des personnes au sujet de leur santé bucco-dentaire. Il était donc nécessaire d’un point de vue conceptuel de développer des mesures subjectives de la santé bucco-dentaire au sens le plus large. Ainsi, un certain nombre d’indicateurs tels que la « Qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire » (QVLSB), ont été développés afin de mesurer à quel point les pathologies bucco-dentaires affectent le comportement et le fonctionnement social de l’individu. Ces indicateurs complètent les évaluations cliniques conventionnelles de la santé bucco-dentaire.

Des études ont montré que l’impact des maladies et troubles bucco-dentaires sur la QVLSB était élevé partout dans le monde. À ce jour, un certain nombre de mesures de la QVLSB ont été validées pour certaines populations dans certains pays. Il est maintenant important d’envisager quelles pourraient être leurs applications potentielles dans la pratique clinique.

Périmètre

Cette déclaration de principe porte sur les effets des troubles bucco-dentaires sur la qualité de vie des personnes, les différents indicateurs permettant de mesurer ces effets et les applications pouvant en découler dans la pratique dentaire. Elle souligne l’importance d'intégrer des indicateurs de mesure de la QVLSB dans l’évaluation des besoins en soins bucco-dentaires et l’estimation du rapport coût-efficacité de ces soins, ainsi que dans la planification des services et l’élaboration des politiques de santé bucco-dentaire.

Définitions

La Qualité de vie liée à la santé bucco-dentaire (QVLSB) se définit comme « une construction multidimensionnelle qui reflète (entre autres choses) le confort des personnes lorsqu'elles mangent, dorment et intéragissent en société ; leur estime de soi ; et leur satisfaction concernant leur santé bucco-dentaire » (US Department of Health and Human Services).

Principes

Il est reconnu que les maladies et troubles bucco-dentaires ont un impact négatif sur les fonctions orales des personnes, sur leur estime de soi, leur bien-être général et leurs activités sociales. L’ampleur de cet impact peut être évaluée en utilisant les indicateurs de la QVLSB. Il s’avère aujourd’hui pertinent de tenir compte de ces mesures dans les soins et les politiques mondiales de santé bucco-dentaire. Les professionnels de la santé bucco-dentaire jouent un rôle important dans l'amélioration de la qualité de vie de leurs patients et du public en général.

Déclaration

La FDI recommande et reconnait que :

  • Des mesures de la QVLSB associées à des indicateurs cliniques et comportementaux devraient être intégrées aux évaluations des besoins en soins bucco-dentaires des populations, afin de permettre une approche exhaustive et holistique de la planification des services de santé bucco-dentaire.
  • Toutes les études nationales de santé bucco-dentaire devraient inclure un indicateur valable de la QVLSB, afin que soit disponible un profil des impacts des maladies bucco-dentaires sur la vie quotidienne des gens.
  • Les mesures de la QVLSB sont essentielles pour déterminer le rapport coût-efficacité des soins et des traitements bucco-dentaires et des interventions de santé publique.
  • Les mesures de la QVLSB sont essentielles pour promouvoir les politiques de santé bucco-dentaire et peuvent être utilisées pour définir des objectifs stratégiques pour l’amélioration de la santé bucco-dentaire dans le monde.
  • Les Associations dentaires nationales ont un rôle important à jouer dans la promotion de toutes ces recommandations.

Références

  1. Ab-Murat N, Sheiham A, Tsakos G, Watt R. Periodontal treatment needs and workforce requirements: comparisons between the normative and sociodental approaches using different skill mix models. Community Dent Oral Epidemiol. 2015;43(2):106-15.
  2. Astrøm AN, Haugejorden O, Skaret E, Trovik TA, Klock KS. Oral Impacts on Daily Performance in Norwegian adults: the influence of age, number of missing teeth, and socio-demographic factors.Eur J Oral Sci. 2006;114(2):115-21.
  3. Cohen LK, Jago JD.Toward the formulation of sociodental indicators.Int J Health Serv. 1976;6(4):681- 98.
  4. Gherunpong S, Sheiham A, Tsakos G. A sociodental approach to assessing children's oral health needs: integrating an oral health-related quality of life (OHRQoL) measure into oral health service planning. Bull World Health Organ. 2006;84(1):36-42.
  5. Locker D. An introduction to behavioural science and dentistry. London: Tavistock/Routledge, 1989.
  6. Locker D. Measuring oral health: a conceptual framework.Community Dent Health. 1988;5(1):3-18.
  7. Locker D, Allen F. What do measures of 'oral health-related quality of life' measure? Community Dent Oral Epidemiol. 2007;35(6):401-11.
  8. Sanders AE, Slade GD, Lim S, Reisine ST. Impact of oral disease on quality of life in the US and Australian populations. Community Dent Oral Epidemiol. 2009;37(2):171-81.
  9. Slade GD, Nuttall N, Sanders AE, Steele JG, Allen PF, Lahti S. Impacts of oral disorders in the United Kingdom and Australia. Br Dent J. 2005;198(8):489-93.
  10. US Department of Health and Human Services. Oral Health in America: A Report of the Surgeon General - Executive Summary. Rockville, MD: US Department of Health and Human Services, National Institute of Dental and Craniofacial Research, National Institutes of Health, 2000.
Public Health Committee

Share it