Les effets secondaires localisés possibles des restaurations à l’amalgame

Adopted by the FDI General Assembly October, 2007 in Dubai, United Arab Emirates
Download PDF

Contexte

L’amalgame dentaire a prouvé son utilité depuis plus de 150 ans avec une longévité considérable dans de nombreuses et diverses situations cliniques. Malgré l’utilisation croissante de matériaux de la couleur de la dent dont les avantages sont l’adhésion et l’esthétique, l’amalgame reste toujours l’un des produits de restauration dentaire le plus largement utilisé.

L’un des principaux inconvénients de l’amalgame, mis à part l’esthétique et l’absence d’adhésion, est qu’il peut provoquer des effets secondaires chez un nombre restreint de patients. Ceux-ci incluent des tatouages d’amalgame, des lésions érythémateuses dues aux rugosités de surface des restaurations sur les tissus bucco-dentaires mous adjacents (langue et muqueuse buccale) et des éruptions lichénoïdes orales.

Déclaration

  • Les tatouages d’amalgame provoquent une coloration des tissus, mais sont bénins. Aucun traitement n’est nécessaire.
  • Dans de rares cas, des lésions lichénoïdes orales peuvent survenir lorsque des tissus mous sont en contact avec des restaurations à l’amalgame corrodées et recouvertes de biofilm pour lequel lesquelles les propriétés de la surface ou le biofilm acquis peuvent être un facteur pathogène plus important que les constituants de l’amalgame lui-même.
  • Chez ces patients qui ont également une réaction positive aux tests épicutanés identifiant des réactions allergiques au mercure et qui ne présente aucune autre lésion lichénoïde ni dans la cavité buccale, ni ailleurs sur le corps, le remplacement de ces restaurations peut améliorer la lésion de la muqueuse.
  • De nouvelles recherches sont nécessaires pour étudier les relations entre le lichen plan buccal et l’amalgame.
  • Pour la plupart des patients, l’amalgame est un matériau de restauration dentaire sans danger qui présente une efficacité et une longévité avérées.

Références

  • McCullough MJ, Tyas MJ. Local Adverse Effects of Amalgam Restorations, Inter Dental J
Science Committee

Share it