La prophylaxie postexposition aux VHB, VHC et VIH

Adopted by the FDI General Assembly August, 2005 in Montreal, Canada
Revised September, 2009 in Singapore, Singapore
Download PDF

Introduction

L’exposition aux agents pathogènes transmis par le sang, notamment au virus de l’immunodéficience humaine (VIH), au virus de l’hépatite B (VHB) et au virus de l’hépatite C (VHC), constitue en odontologie un risque potentiel pour le personnel soignant de la sphère bucco-dentaire. Dans l’environnement sanitaire, la transmission par le sang des agents pathogènes survient principalement lorsque le personnel est exposé par voie percutanée ou sur le plan muqueux au sang ou aux fluides corporels (notamment la salive) des patients infectés. Des études de cohortes sur le personnel soignant de la sphère bucco-dentaire indiquent que le risque moyen de transmission des VIH, VHB et VHC après une exposition percutanée au sang d’un patient infecté, sans prophylaxie postexposition (PPE) au VIH ou sans vaccination préalable contre l’hépatite B et preuve de la présence d’anticorps de protection, est approximativement de 0,3%, 1,8% (VHC) et 6,3% (VHB) respectivement.

Le principal moyen de prévenir les infections acquises professionnellement est d’éviter une exposition au sang et aux autres fluides corporels en mettant en place des précautions standard. Cependant, un traitement adéquat postexposition avec une PPE constitue un élément important de la sûreté du lieu de travail.

Déclaration

La Fédération Dentaire Internationale recommande que :

  • Tout le personnel soignant de la sphère bucco-dentaire observe des précautions standard, notamment se laver les mains, utiliser des barrières de protection, faire extrêmement attention lors de l’utilisation et de l’élimination des aiguilles et des instruments acérés et prendre des précautions supplémentaires en utilisant des masques et une protection pour les yeux.
  • Tous les centres de soins bucco-dentaires doivent adhérer à des protocoles de nettoyage, de désinfection et de stérilisation.
  • La vaccination contre l’hépatite B est disponible pour le personnel de soins bucco-dentaires dans une situation de risque d’une exposition au sang et aux autres fluides corporels, la présence d’anticorps de protection étant confirmée ultérieurement.
  • Tout le personnel de soins bucco-dentaires doit recevoir un équipement de protection personnel.
  • Dans tous les lieux de travail des protocoles écrits sont disponibles pour rapidement annoncer, évaluer, conseiller et traiter les expositions professionnelles qui peuvent mettre tout le personnel de soins bucco-dentaires dans une situation de risque visant à contracter des infections transmises par le sang.
  • Tout le personnel de soins bucco-dentaires soit formé à un traitement immédiat des expositions en milieu professionnel.
  • La possibilité d’obtenir des soins d’experts aussi rapidement que possible après l’exposition, c’est-à-dire dans les heures, plutôt que dans les jours qui suivent.
  • Il existe des mécanismes simples pour un suivi postexposition et pour l’observance des conditions requises pour communication de l’incident, stipulées par les autorités locales, régionales ou nationales.

Références

Science Committee

Share it