Consensus de l'OMS sur l'amalgame dentaire

Adopted by the FDI General Assembly September, 1997 in Seoul, South Korea
Download PDF

Préambule

La carie dentaire est une maladie bucco-dentaire commune et sa prévention est en accord avec la principale mission de l'OMS. Malgré le grand succès en matière de prévention des caries dentaires, le problème de la restauration des dents subsiste. Dans ces cas, il faut éliminer les tissus atteints et restaurer les dents avec des matériaux appropriés. L'amalgame dentaire, un mélange de mercure et d'alliages à base d'argent, est largement utilisé comme produit de restauration dentaire. Alors que l'ensemble des preuves indique que l'on considère actuellement les matériaux de restauration dentaire, notamment les amalgames dentaires, comme étant efficaces et sans danger, les effets sur la santé du mercure contenu dans l'amalgame ont provoqué certaines inquiétudes. Après avoir étudié une grande quantité de preuves parfois opposées provenant de sources diverses, l'OMS présente les déclarations de consensus suivants sur l'amalgame dentaire.

  1. Utilisation de l'Amalgame dentaire
    L'amalgame dentaire est un produit couramment utilisé pour la restauration des dents cariées. Il a été employé en odontologie avec des résultats satisfaisants pendant plus d'un siècle et sa qualité s'est améliorée avec les années. Les restaurations à l'amalgame sont durables et d'un bon rapport qualité prix ; mais elles ne restituent, cependant, pas la teinte de la dent. Bien que de nombreuses recherches aient été consacrées aux matériaux de restauration dentaire, il n'existe actuellement aucun matériau d'obturation direct possédant des indications d'utilisation aussi larges, une facilité d'emploi et des propriétés physiques aussi satisfaisantes que l'amalgame dentaire. Les matériaux de remplacement de l'amalgame actuellement disponibles augmentent de façon significative le coût des soins dentaires.
  2. Innocuité de l'amalgame dentaire
    Les restaurations à l'amalgame dentaire sont considérées comme étant sans danger, mais des composants de l'amalgame et d'autres matériaux de restauration peuvent, dans de rares cas, provoquer des effets iatrogènes au niveau local ou des réactions allergiques. Il n'a pas été prouvé que la petite quantité de mercure libérée par les restaurations à l'amalgame, en particulier durant l'insertion et l'élimination, provoquait des effets défavorables sur la santé.
    Cependant, à cause des inquiétudes provoquées par les effets défavorables du mercure, certains patients, présentant ou non des symptômes, peuvent demander l'élimination de leurs restaurations à l'amalgame. Malgré un certain nombre d'études de cas et de rapports non officiels, aucune étude contrôlée n'a été publiée prouvant des effets défavorables systémiques liés aux obturations à l'amalgame. Il n'existe à présent aucune preuve scientifique indiquant que des symptômes généraux peuvent être soulagés par le remplacement des restaurations à l'amalgame. En conséquence, après un examen bucco-dentaire global avec le traitement dentaire approprié, les patients doivent être adressés à d'autres spécialistes de santé à des fins de diagnostic et de traitement si les symptômes persistent.
  3. Risques professionnels pour le personnel de santé bucco-dentaire
    Si les conditions de travail ne sont pas convenablement organisées, un risque sanitaire possible de l'exposition au mercure existe pour le personnel de santé bucco-dentaire. L'application de règles d'hygiène propre au mercure et notamment le contrôle des vapeurs de mercure dans l'environnement professionnel des cliniques dentaires, réduira de façon significative l'exposition au mercure.
  4. Protection de l'environnement
    Le mercure utilisé en odontologie peut contaminer l'environnement par le biais de l'évacuation des déchets provenant des cliniques dentaires. Il existe dans ce domaine un équipement qui permet de récupérer les déchets métalliques, produits à la suite de l'insertion et de l'élimination de l'amalgame dentaire. On dispose également d'une collecte sélective et d'une technologie de retraitement pour réduire la pollution de l'environnement par le mercure, notamment des incinérateurs.
  5. Opinion publique et masses média
    Un volume considérable d'informations sur l'amalgame dentaire circule aujourd'hui dans le monde. Pour des raisons écologiques, certains pays ont restreint toute utilisation de mercure, y incluant l'amalgame dentaire. Cependant, en raison de la publicité faite par les masses médias, une mauvaise interprétation des mesures restrictives vis à vis de l'amalgame a provoqué de nombreuses demandes de renseignements sur l'innocuité de l'amalgame dentaire et de leur dépose.
    Actuellement, grâce à l'importance des preuves, on considère que les matériaux de restauration dentaire moderne, dont l'amalgame dentaire, sont sans danger et efficaces. Cependant, bien que des réactions biologiques défavorables aux matériaux de restauration peuvent, à l'occasion, se produire, elles doivent être traitées au cas par cas. L'OMS reconnaît l'importance d'un contrôle permanent de l'innocuité et de l'efficacité de tous les matériaux de restauration dentaire.
Science Committee

Share it