Améliorer l’accès aux soins bucco-dentaires

Adopted by the FDI General Assembly October, 1998 in Barcelona, Spain
Revised August, 2005 in Montreal, Canada
Download PDF September, 2009
Singapore
Singapore

La FDI est la voix autorisée, professionnelle et indépendante de la profession dentaire sur le plan mondial ; elle soutient le principe permettant à tous les peuples d’accéder aux meilleurs soins de santé bucco-dentaire possibles pour parvenir à une santé bucco-dentaire optimale.

La profession dentaire reconnaît que la clef pour la réalisation de cet objectif est l’amélioration de l’accès aux soins bucco-dentaires, en particulier pour les communautés et les populations déshéritées et économiquement faibles.

Certains facteurs qui influencent l’accès aux soins comprennent l’infrastructure financière et sociale, la sévérité et la fréquence des maladies bucco-dentaires, l’évolution des schémas de maladies, la qualité des soins, le taux de natalité et le vieillissement de la population.

Les obstacles aux soins bucco-dentaires peuvent provenir des individus eux-mêmes, de la société en général, des pouvoirs publics, de la résistance au changement et des philosophies obsolètes de la profession. Des besoins non perçus, des ressources inadéquates, une répartition inégale de la main d’oeuvre, des priorités peu élevées et un manque de volonté politique seront également des obstacles aux soins.

La FDI affirme qu’il faut surmonter les obstacles grâce à des stratégies, basées sur les principes suivants :

  1. La santé bucco-dentaire forme partie intégrale de la santé générale et est donc prioritaire.
  2. Les maladies bucco-dentaires peuvent, pour la plupart, être prévenues. Une collaboration entre les individus, la profession, les pouvoirs publics, les organisations non gouvernementales et les médias est essentielle pour l’éducation à la santé bucco-dentaire.
  3. L’adoption d’attitudes positives par la société et la diffusion d’informations correctes soutiendront des initiatives pour rendre l’accès plus facile.
  4. Une étroite collaboration entre la profession, les auxiliaires, les autres professions de santé, le personnel non dentaire approprié (par ex. les travailleurs de soins de santé primaire) et le personnel sanitaire formé aux niveaux local, régional et mondial améliorera l’accès à des soins buccodentaires appropriés et abordables.
  5. L’implication de la communauté à tous les niveaux de planification et de prestation pour ses besoins en soins bucco-dentaires.
Public Health Committee

Share it